La biodiversité en Poitou-Charentes

     

Tourbières

tourbiere lac Baron-Desqueyroux (ville de montendre) Une tourbière Tourbière Zone humide caractérisée par une accumulation progressive de tourbe. Une très forte concentration de matière organique caractérise son sol. Cet écosystème est très fragile et constitue un puits de carbone important. est un écosystème particulier colonisé par des plantes adaptées à un milieu gorgé en eau (bryophytes et plantes supérieures) et dont les débris s’accumulent sur un sol peu perméable. La permanence d’eau stagnante appauvrie en oxygène, limite l’activité des micro-organismes décomposeurs et recycleurs de matière organique.
Le phénomène d’anaérobiose ralentit la dégradation des débris végétaux qui s’accumulent progressivement et forment un dépôt de matière organique partiellement décomposés : la tourbe.

La profondeur d’une tourbière varie de quelques décimètres à une dizaine de mètres et dépend de la vitesse d’accumulation des débris végétaux. Il existe différents types de tourbières en fonction de l’origine de l’eau (atmosphérique, de ruissellement, etc.), et différentes catégories de tourbes en fonction des caractéristiques botaniques et physico-chimiques.

Comme la plupart des zones humides, les tourbières étaient autrefois considérées comme des endroits insalubres qu’il fallait assécher pour assainir. De nombreuses tourbières ont ainsi été drainées et ont disparu (utilisation en tant que combustible et mise en culture).

En Poitou-Charentes, les tourbières deviennent de plus en plus rares, une vingtaine de sites seulement sont recensés. Par exemple, le Sud Deux-Sèvres présente une petite tourbière alcaline de 3,6 ha : la tourbière du Bourdet.
Ce site, protégé par Arrêté Préfectoral de Protection de Biotope|APPB, abrite des espèces Espèce Groupe d’individus qui ont la possibilité de se reproduire entre eux dans la nature et dont la descendance est fertile. protégées telles le gaillet boréal (Galium boreale) et la couleuvre verte et jaune (Coluber viridiflavus). Les espèces floristiques typiques qu’elle présente
régressent peu à peu au profit de formations boisées car les niveaux d’eau sont insuffisants (drainage et irrigation).

La tourbière des Régeasses, près de Montmorillon, constitue l’exemple le plus riche de tourbière alcaline de tout le Poitou-Charentes, et la seule localité de grassette vulgaire (Pinguicula vulgaris) et de linaigrette à feuilles larges (Eriophorum latifolium), espèce protégée à l’échelle régionale.

Renseignez-vous auprès des experts du réseau


  • Logo Forum des Marais Atlantiques

  • Logo Poitou-Charentes Nature

  • Logo Charente Nature

  • Logo Nature Environnement 17

  • Logo Deux-Sèvres Nature Environnement

  • Logo Vienne Nature

  • Logo Conservatoire d'espaces naturels de Poitou-Charentes

  • Logo Parc Interrégional du Marais Poitevin

  • Logo Réserve Naturelle du Pinail

  • Logo Fédération de la Charente-Maritime pour la Pêche et la Protection des Milieux Aquatiques



  • Logo Office national de l'eau et des milieux aquatiques
Glossaire | Mentions Légales | Conditions d’utilisations