La biodiversité en Poitou-Charentes

     

Stratégie nationale de Création des Aires Protégées (SCAP)

Pour ce qui est du territoire terrestre métropolitain, l’objectif est de construire une vision stratégique globale afin de placer 2 % au moins du territoire terrestre métropolitain sous protection forte d’ici 10 ans, grâce notamment à la création de trois nouveaux parcs nationaux. Cette Stratégie de Création de nouvelles Aires Protégées terrestres métropolitaines (SCAP), illustre la volonté de poursuivre et de conforter la dynamique de création d’aires protégées terrestres métropolitaines à long terme dans un contexte marqué, en particulier, par l’érosion de la biodiversité.
La création de nouveaux espaces protégés terrestres métropolitains ne réglera pas à elle seule cette question. Bien qu’elle apporte des éléments de réponse importants, elle ne peut se substituer aux autres politiques publiques qui conservent toute leur légitimité au regard d’une finalité commune de préservation et de remise en bon état de la biodiversité.

Aussi, la SCAP doit être menée en cohérence et en complémentarité avec la Trame verte et bleue dans la mesure où :

  • les nouvelles aires protégées répondant à l’objectif de placer 2 % du territoire sous protection forte et créées au titre de la SCAP vont constituer des réservoirs de biodiversité ;
  • l’identification de nouveaux réservoirs de biodiversité pourra donner lieu dans certains cas à la création d’une aire protégée ;
  • les gestionnaires des aires protégées ont vocation à être des acteurs de cette trame et à participer activement à la préservation, voire à la restauration des continuités écologiques.

Dans une optique similaire, la SCAP doit s’articuler avec la mise en œuvre des plans nationaux d’actions en faveur des espèces Espèce Groupe d’individus qui ont la possibilité de se reproduire entre eux dans la nature et dont la descendance est fertile. menacées et du plan national d’actions en faveur des zones humides. La déclinaison et la mise en œuvre au niveau régional des différentes politiques en faveur du patrimoine naturel doivent en effet être menées de façon cohérente et bien articulée.
Compte tenu des nombreuses interactions entre la SCAP et d’autres politiques (y compris dans le domaine de la connaissance du patrimoine naturel), il a été décidé d’inscrire celle-ci dans un processus itératif : elle fera donc l’objet d’une évaluation périodique qui permettra non seulement de dresser son bilan mais aussi d’ajuster et de compléter les priorités fixées dans ce cadre.

Pour en savoir plus :

Glossaire | Mentions Légales | Conditions d’utilisations