La biodiversité en Poitou-Charentes

     
Accueil > Sol et Paysage > Patrimoine géologique > Les sols > Plateaux des Terres rouges

Plateaux des Terres rouges

Ce pédopaysage se présente comme des plateaux généralement ondulés. Cet ensemble est entaillé par l’érosion, ce qui produit un découpage digité de bordure avec pénétration de langues de la plaine calcaire Calcaire Roche sédimentaire essentiellement composée de carbonate de calcium CaCO3. et encaissement des petites vallées. Ce paysage offre un parcellaire ouvert, exploité en céréales et en cultures fourragères qui est parsemé de boqueteaux et planté de loin en loin de gros châtaigniers.

Ce pédopaysage vallonné est surtout caractérisé par la présence d’argiles rouges à prédominance de kaolinite. Localement, les sols qui s’y développent sont nommés terres rouges à châtaigniers. Il s’agit d’associations de sols limono-argileux à argileux rouges, généralement recouvert par un horizon limoneux de couleur acajou. Les argiles rouges à ocres sont issues de l’altération des calcaires jurassiques sous-jacents.

Ces sols sont globalement acides, bien structurés, filtrants, peu caillouteux mais avec quelques silex et à réserve en eau assez bonne, ce sont des brunisols. Certains d’entre-eux présentent les prémices d’une illuviation et peuvent être caractérisés de néoluvisols.

Glossaire | Mentions Légales | Conditions d’utilisations