La biodiversité en Poitou-Charentes

     
Accueil > Anciens articles > Les grives

Les grives

origine de l’information : Fédération Régionale des Chasseurs Poitou-charentes

Sur le territoire français quatre espèces Espèce Groupe d’individus qui ont la possibilité de se reproduire entre eux dans la nature et dont la descendance est fertile. sont présentes :

Classe : Oiseaux
Ordre : Passériformes
Famille : Turdidés
Genre : Turdus
Espèces : Grive Musicienne (Turdus philomelos)
Grive Litorne (Turdus pilaris)
Grive Mauvis (Turdus illiacus)
Grive Draine (Turdus viscivorus)

Description

LA GRIVE MUSICIENNE

Longueur : 23 cm
Envergure : 35 cm
Poids : 60 à 100 g
Le plumage du dos est brun-olive, la poitrine, le ventre et les flans plus blanchâtres sont tachés de noir.
Le dessous de l’aile est jaunâtre.
Le bec de couleur brune, est jaunâtre près du front.
Pattes couleur chair, œil brun.

Vidéo de la grive

Habitudes de vie

Habitat

Peu exigeante.
La grive recherche les arbres et les buissons associés aux prairies et pâturages.

Alimentation

Surtout des invertébrés. L’utilisation de pierres comme enclume est fréquente pour casser les coquilles des escargots.

Restes d'escargots. © Fédération régionale des Chasseurs du Poitou-Charentes

Reproduction

L’espèce est monogame, mais les couples ne sont pas stables d’une année sur l’autre.
Dès la fin de l’hiver, la femelle choisit un mâle, marquant son territoire par des chants caractéristiques émis à l’aube et au crépuscule.
Période de reproduction entre mars à août.
2 à 4 pontes.
Le nid situé le long d’un tronc ou dans une fourche abrite de 4 à 6 œufs.
Après 13 à 14 jours de couvaison, l’élevage des oisillons est assuré à la fois par le mâle et la femelle.

Emploi du temps

Les populations françaises sont partiellement migratrices.
Le territoire français est à la fois une zone d’hivernage et une zone de reproduction.
Les déplacements migratoires s’effectuent en quasi-totalité la nuit.

Localisation, Survie, Avenir

Les grives musiciennes se rencontrent sur l’ensemble du territoire sauf sur les plaines méditerranéennes où les indices de reproduction sont très rares.
Les effectifs apparaissent globalement stables, avec quelques variations dans certains pays.

Bibliographie

Atlas des oiseaux nicheurs de France. Dosithé Yeatman, Berthelot Guy Jarry
Guide des oiseaux d’Europe. Peterson Delachaux & Niestlé
Les oiseaux d’Europe. Lars Jonsson Nathan

AUTRES GRIVES

LA GRIVE LITORNE

(Tia-tia ou Chia-chia en Poitevin)
La couleur gris-bleuâtre de sa tête, de l’arrière du cou et du croupion, la distingue des autres grives.
Vivant en petits groupes, elles trahissent leur présence par un cri caractéristique « Tia-tia ».
La grive litorne est surtout présente en France pour hiverner lors de la migration. Cependant, depuis 1950 elle s’est installée pour nicher dans l’Est de la France. Elle réalise deux pontes d’environ 5 œufs chacune.

LA GRIVE MAUVIS

(Le tourat en Poitevin)
Elle est la plus petite des grives européennes.
Un large sourcil blanc ou jaunâtre, les flancs et le dessous des ailes de couleur rousse permettent de la différencier aisément des autres grives.
La grive mauvis ne niche pas en France, mais elle arrive sur le territoire français pour hiverner dès le mois d’octobre.
Les vols migratoires sont surtout nocturnes.

LA GRIVE DRAINE

(La traïe en Poitevin)
Elles est plus grosse des grives (100 à 150 grammes).
Le mâle et la femelle possèdent le même plumage d’aspect très pâle, parsemé sur le ventre de nombreuses taches.
Son cri caractérisé par un « Trr.trr » sec et roulé.
Toujours aux aguets, elle affectionne les bosquets, les lisères et les peupleraies.
Son régime alimentaire très diversifié comprend aussi bien des proies animales que des végétaux.
La grive draine est présente sur l’ensemble du territoire français et se reproduit de mars à mai en effectuant 1 ponte de 3 à 5 œufs.

Si vous souhaitez plus d’informations sur les différentes espèces vivant dans le bocage Bocage Paysage rural façonné par l’agriculture. Le bocage est constitué de champs ou de prairies entourés de haies, de talus et de murets de pierres. Ce milieu à un fort intérêt culturel, économique, paysager et écologique. consultez les autres fiches

La belette
La buse variable
Le hérisson d’Europe
Le lapin de garenne
La perdrix rouge
Le pigeon ramier
La tourterelle des bois

Découvrez les animaux des autres espaces naturels

La forêt
Le bocage
Les marais
La plaine
Le fleuve
La mer
Les habitations
Les vignes

Menu

Carte régionale et les différents milieux
Les différents milieux et les espèces (fiches d’identité)
Arbres, feuilles et fruits
Traces et indices
Balade en forêt à la rencontre des grands mammifères sauvages
Calendrier des quatre saisons
Code de conduite du promeneur
S’habiller pour la promenade
Observer et photographier les animaux
Chasser en Poitou-Charentes
Contacts

Glossaire | Mentions Légales | Conditions d’utilisations