La biodiversité en Poitou-Charentes

     

Les estuaires

Un estuaire est défini comme la partie terminale d’un fleuve, de forme évasée et où une remontée de la mer est visible à marée haute. C’est en fait une zone de transition entre les eaux douces et les eaux marines induisant des propriétés physico-chimiques très variables dans le temps et l’espace. L’estuaire est donc un écotone pour lequel il est difficile de donner une limite spatiale.



- L’estuaire de la Charente
L’estuaire de la Charente correspond à la partie terminale de la Charente, fleuve d’environ 380 km prenant sa source en Haute-Vienne avant de traverser les départements de la Charente, de la Vienne et de la Charente-Maritime. Cet estuaire, marqué par des hauts fonds signifiant que le fond marin est recouvert de très peu d’eau, fait face à l’île Madame dans l’océan Atlantique.
Les activités ostréicoles sont fortement développées dans les zones marines littorales qui entourent cet estuaire puisque les eaux de la Charente apportent des éléments nutritifs qui favorisent la production primaire consommée par les huîtres élevées dans le bassin de Marennes-Oléron. Mais ces eaux contiennent aussi des contaminants chimiques, issus des activités humaines du bassin versant Bassin versant En hydrologie de surface, c’est le domaine sur lequel tous les écoulements des eaux convergent vers un même point, nommé exutoire du bassin versant. La limite physique de ce domaine est la ligne des crêtes appelée ligne de partage des eaux. De la même manière pour les eaux souterraines, un bassin versant englobant les circulations des eaux dans le domaine souterrain est définissable. de la Charente et de ses affluents. D’autres activités y sont également présentes.
D’autre part, l’estuaire de la Charente représente un espace d’accueil majeur pour de nombreuses espèces Espèce Groupe d’individus qui ont la possibilité de se reproduire entre eux dans la nature et dont la descendance est fertile. d’oiseaux, en raison de l’existence de milieux très diversifiés au sein de l’estuaire : vasières tidales, prés salés, fleuve côtier soumis aux marées, marais salants, prairies hygrophiles…



- L’estuaire de la Seudre
La Seudre est un fleuve côtier de la région Poitou- Charentes qui prend sa source en Charente-Maritime avant de traverser le département puis de se jeter dans le Golfe du Gascogne.
L’estuaire de la Seudre qui fait face à l’île d’Oléron, est bordé de nombreux marais et marais salants qui ont permis le développement important de l’ostréiculture avec notamment l’affinage des huîtres dans les claires.
Les marais et l’estuaire de la Seudre représentent une zone d’alimentation et de reproduction privilégiée pour certaines espèces d’oiseaux. Quelques rapaces sont recensés sur ce site comme le busard cendré ou le milan noir.
Ils forment un complexe estuarien majeur du centre-atlantique marqué par différents milieux tels que des prairies hydrophiles à mésophiles, des fossés et des chenaux multiples, des marais doux voir sub-doux, des marais salé voir subsaumâtre, des lagunes, des vasières et bancs de sable…
Ce complexe est surtout marqué par une importante superficie de bassins non endigués correspondant à du schorre aménagé (appelé localement les claires de sartières) soumis aux marées et entièrement recouverts aux marées hautes de vives eaux. Ces bassins ont toujours été dédiés à l’élevage des huîtres contrairement aux bassins des zones endiguées qui étaient à l’origine des salants.


Les estuaires de la Sèvre Niortaise et du Lay sont aussi importants que ceux de la Charente et de la Seudre, comme refuges pour les oiseaux et pour les élevages d’huîtres et de moules situés dans le pertuis breton.



- L’estuaire de la Gironde
L’estuaire de la Gironde, estuaire du sud-ouest de la France, est réparti sur 2 régions : l’Aquitaine majoritairement et le Poitou-Charentes. Il est notable par son importante capacité d’accueil des poissons migrateurs.
Différents habitats y sont répertoriés avec notamment des vasières, des bancs de sables, des lagunes, des replats boueux ou sableux exondés à marée basse, des dunes ou encore des plages.
L’angélique à fruits variables, espèce floristique remarquable et protégée à grande échelle, est recensée au niveau de cet estuaire.

Renseignez-vous auprès des experts du réseau

  • logo SAGE Estuaire Gironde
  • Logo Institut Français de Recherche pour l'Exploitation de la Mer
  • Logo Institut du Littoral et de l'Environnement
  • Logo Conservatoire du littoral
  • Logo Forum des Marais Atlantiques
  • Logo Poitou-Charentes Nature
Glossaire | Mentions Légales | Conditions d’utilisations