La biodiversité en Poitou-Charentes

     

Les amphibiens

Ça coasse dans la mare ! Voici venu le temps des amours ! Les grenouilles vertes et les crapauds s’en donnent à cœur joie ! D’autres se font beaucoup plus discrets à nos yeux. Les tritons mâles, au fond de la mare, se sont parés de leur plus belle tenue et entament une danse du ventre afin d’attirer les femelles.
Et comme ces amphibiens ne vivent pas que d’amour et d’eau fraîche, les moustiques et leurs larves, les mouches, les sauterelles, les limaces… font partie de leur menu.
Une fois la période des amours passée, crapauds, grenouilles et tritons passent en phase terrestre et quittent la mare pour s’abriter sous des tas de bois, de feuilles, dans des trous de murs en pierre.

- Quelques exemples d’amphibiens

L’Alyte accoucheur
Le Crapaud commun
Les Grenouilles vertes
Le Triton palmé
Le Triton marbré

En comparaison avec les endothermes Endotherme Un organisme endotherme a une température corporelle constante, même si la température du milieu extérieur varie.

Exemple : les mammifères et les oiseaux.
(comme les oiseaux, les mammifères Mammifère Classe de vertébrés supérieurs homéothermes ("à température constante"), portant des mamelles. ), les amphibiens se déplacent peu, ont des capacités de dispersion limitées et des domaines vitaux Domaine vital Aire fréquentée par un individu pour accomplir ses activités normales d’alimentation, de reproduction, d’élevage et de repos. La taille du domaine vital varie en fonction des individus, du sexe, de l’âge et de l’étape du cycle de vie. généralement réduits. Ils sont donc directement dépendants des conditions locales et sont très sensibles à la qualité de leur biotope.
Leurs populations diminuent pour différentes raisons : l’assèchement des zones humides (importance capitale pour la reproduction des amphibiens) ; la destruction, la modification et la fragmentation des habitats ; la pollution Pollution Dégradation de la qualité d’un produit ou d’un milieu qui affecte son aptitude à certains usages ou à servir de support à la vie de certains organismes. des sols et des eaux, etc.

- Les moyens d’accueillir les amphibiens dans son jardin

Créer une mare avec des bords en pente douce. Vous pouvez même y déposer une planche en bois à moitié dans l’eau et à moitié sur la terre ferme pour éviter les noyades
• Eviter de mettre des poissons dans votre mare. Ils ont tendance à manger les larves des amphibiens.
• Surélever une terrasse et la garnir d’isolant végétal pour accueillir les amphibiens à la mauvaise saison.
Créer une haie et disposer des tas de bois au pied de cette haie
• Faire un tas de feuilles mortes
Réaliser un muret de pierre sèche sans colmater les pierres entre elles afin de laisser des interstices pour l’Alyte accoucheur

Renseignez-vous auprès des experts du réseau


  • Logo Vienne Nature

  • Logo Charente Nature

  • Logo Deux-Sèvres Nature Environnement

  • Logo Nature Environnement 17


  • Logo LPO 17

  • Logo PROM'HAIES NA

  • Log CPA LAthus

  • Logo CPIE Gâtine Poitevine

  • Logo CPIE Seuil du Poitou
Glossaire | Mentions Légales | Conditions d’utilisations