La biodiversité en Poitou-Charentes

     
Accueil > Anciens articles > Le râle des genêts

Le râle des genêts

origine de l’information : Fédération Régionale des Chasseurs Poitou-charentes

Description

Poids moyen : 310 à 455 g
Longueur : 29 à 31 cm
Envergure : de 45 à 48 cm

Le plumage est roux jaunâtre, la nuque et le dos rayés de taches chocolat. Face et poitrine grises chez le mâle, plus délavées chez la femelle. La silhouette est assez ramassée, les tarses assez courts comparés aux doigts longs et fins.

Le chant du mâle est très caractéristique : un cri bref et sec, « crek, crek, crek », semblable au bruit d’un doigt passé sur les dents d’un peigne en appuyant fortement.

Classe : Oiseaux
Ordre : Gruiformes
Famille : Rallidés
Espèce Espèce Groupe d’individus qui ont la possibilité de se reproduire entre eux dans la nature et dont la descendance est fertile.  : Crex crex

Nom usuel : « Le roi des cailles »

Habitudes de vie

Habitat

Les prairies de fauche et les prairies naturelles en bordure de rivière en zones inondables où les arbres sont assez rares. La hauteur (minimum de 30 centimètres) et la densité (homogène et dense) sont des paramètres importants dans le choix des parcelles utilisées par les râles.

Alimentation

Composée essentiellement d’insectes (une préférence pour les plus gros), de mollusques, de vers et d’araignées. Le régime alimentaire change en automne, l’animal devenant alors végétarien.

Reproduction

Les femelles peuvent effectuer deux pontes, une première vers la mi mai et la seconde début juillet. Couvaison : 16 à 19 jours. La ponte varie de 6 à 14 œufs. Si le premier nid est détruit, une ponte de remplacement est effectuée.

Emploi du temps – Territoire – Communication

Migrateur. Présent en Poitou-Charentes d’avril à septembre. Dès la mi mai les mâles défendent, individuellement, un territoire de reproduction. Les parades nuptiales se terminent début juillet. Début septembre, les râles commencent leur migration vers le Sud- est africain.

Localisation, Survie

L’espèce est présente en France sur le bassin de la Loire inférieure (Val de Loire et basses vallées angevines et notamment le Maine, la Mayenne, la Sarthe et le Loir), le centre Ouest (vallée de la Charente), le val de Saône et en Normandie (marais du Carentan et le val de Seine). La population Population Ensemble d’êtres vivants d’une même espèce, occupant un territoire déterminé, présentant des caractéristiques propres et qui se perpétuent dans le temps. française est estimée à 1 000 mâles chanteurs au printemps (source : enquête LPO et ONC menée en 1991 et 1992). Le machinisme agricole, les fauches précoces des prairies, les plantations de peupliers, la disparition des prairies au profit de maïs sont les principales causes de régression de l’espèce en France.

Bibliographie

 :

Le Râle des Genêts. Joël BROYER. Eveil Editeur
Grand Echassier et Râle d’Europe. DELACHAUX & NIESTLE
Les oiseaux d’Europe. Lars JONSSON. Nathan

Si vous souhaitez plus d’informations sur les différentes espèces vivant dans le fleuve consultez les autres fiches

Le brochet
L’écrevisse à pattes blanches
Le vison d’Europe

Découvrez les animaux des autres espaces naturels

La forêt
Le bocage
Les marais
La plaine
Le fleuve
La mer
Les habitations
Les vignes

Glossaire | Mentions Légales | Conditions d’utilisations