La biodiversité en Poitou-Charentes

     

Le loup

origine de l’information : Fédération Régionale des Chasseurs Poitou-charentes

Description

« Un gros chien aux yeux jaunes et obliques »

Loup. <br> © Fédération régionale des Chasseurs du Poitou-Charentes

Nom de la femelle : louve
Nom du jeune : louveteau

Poids moyen : femelle de 20 à 35 kg
Mâle de 25 à 50 kg (max. 80 kg)
Longueur : 1 m à 1.40 m y compris la tête. Queue de 35 à 50 cm
Hauteur du garrot : 60 à 90 cm
Vitesse de croisière : Trot à 15 km/h (maximale à 30 km/h)

Adapté pour la chasse et l’endurance.
Animal puissant à la tête forte. Cou massif et court. Epaules larges, pattes assez hautes. Queue courte et touffue. Arrière train plus bas que l’avant train.

Les yeux sont obliques, de couleur jaune. Les oreilles sont relativement courtes.

Pelage variable selon les individus, les région, l’âge et les saisons : teinte dominante fauve grise et noire, le dessous est plus clair presque blanc. Cou et bord des lèvres clairs également.

Ouïe exceptionnelle et odorat très développé.

Classe : Mammifères Mammifère Classe de vertébrés supérieurs homéothermes ("à température constante"), portant des mamelles.
Ordre : Carnivores
Famille : Canidés
Espèce Espèce Groupe d’individus qui ont la possibilité de se reproduire entre eux dans la nature et dont la descendance est fertile.  : Canis lupus

Habitudes de vie

Habitat

Le loup, au cours de son histoire a appris à vivre dans tous les milieux pourvu qu’il y ait une zone difficile d’accès (bois, fourrés, brandes, ajoncs…) et surtout la présence d’eau (rivière ou lac).

Alimentation

Chasse en meute organisée et structurée ou individuelle.
Prédateur supérieur au sommet de la chaîne alimentaire.
C’est aussi un « épurateur », un régulateur des équilibres naturels.
Très opportuniste, d’une adaptation exceptionnelle.
Proies sauvages consommées : grands mammifères (cerfs, chevreuils, sangliers…), petits mammifères (lapins, lièvres, ragondins, écureuils, rongeurs…), renard, oiseaux, fruits…
Les animaux domestiques sont également consommés régulièrement (moutons, chèvres, vaches, mules, oies… et chiens).

Reproduction

Le couple dominant de la meute se reproduit en priorité. Les autres loups (mâles et femelles) aideront à élever la portée du couple reproducteur.
Reproduction entre décembre et avril.
La gestation dure 2 mois.
5 à 8 louveteaux en moyenne naissent dans un terrier (tanière ou lovière) dans un endroit reculé, tranquille, proche d’un point d’eau . Un matelas est préparé par la mère avec des poils de son ventre , de l’herbe, des fougères…
Les louveteaux naissent aveugles, ils seront allaités quatre à six semaines.
Dès l’automne qui suit leur naissance, les jeunes se joignent au reste de la meute pour apprendre à chasser. A deux ans, les jeunes mâles sont matures.

Louveteau. <br> © Fédération régionale des Chasseurs du Poitou-Charentes

Emploi du temps – Territoire – Communication

Les loups sont diurnes et nocturnes. Ils vivent en meutes bien organisées, bien hiérarchisées (un couple dominant, les loups soumis , les jeunes).
La vie sociale du groupe est très précise et la hiérarchie est respectée. Conflits, attitudes de soumission (oreilles baissées, queue entre les jambes), cris, comportements complexes et gestes d’agressivité constituent le « langage » des loups.

Loup. <br> © Fédération régionale des Chasseurs du Poitou-Charentes

Le territoire est balisé par l’urine et les crottes des loups dominants, il est d’une superficie très variable en fonction du terrain, des proies disponibles… (300 à 3000 km²)
Les cris, jappements et hurlements sont des outils de communication très importants et très complexes, c’est un langage très bien élaboré.

Les jeux sont nombreux et maintiennent l’harmonie dans le groupe.

Localisation, Survie

Le loup est de nouveau en France depuis 1992. Il a fait sa réapparition et s’est implanté naturellement dans le parc national du Mercantour dans les Alpes Maritimes. On en signale la présence actuellement dans une dizaine de départements français : les Alpes, les Pyrénées, les Vosges, le Jura…
Le loup avait presque disparu de l’Europe avec seulement quelques populations en Espagne au Portugal, en Italie et en Europe de l’Est. C’est dans les années 1935 à 1940 que les derniers loups de France furent observés notamment dans le Poitou-Charentes, la Haute Vienne et la Dordogne.
Les causes de sa disparition sont bien connues :
- chasse, piégeage, empoisonnement.

- persistance de croyances, de légendes, d’histoires à faire peur.

- la rage.

Protégé en Europe (Convention de Berne)

Bibliographie

Le loup. BT NATURE
L’univers des loups portrait intime. France Loisirs. C. SAVAGE
Le loup Philippe. HUET. Eveil Editeur
Histoire naturelle des carnivores de France. Jean Meloche. Edition MELOE
Invention de la Faune menacée en France. NATHAN

Si vous souhaitez plus d’informations sur les différentes espèces vivant en forêt consultez les autres fiches

La bécasse des bois
Le blaireau
Le cerf élaphe
Le chevreuil
La chouette hulotte
L’écureuil roux
Le geai des chênes
La genette
La martre
Le renard
Le sanglier

Découvrez les animaux des autres espaces naturels

La forêt
Le bocage
Les marais
La plaine
Le fleuve
La mer
Les habitations
Les vignes

Menu

Carte régionale et les différents milieux
Les différents milieux et les espèces (fiches d’identité)
Arbres, feuilles et fruits
Traces et indices
Balade en forêt à la rencontre des grands mammifères sauvages
Calendrier des quatre saisons
Code de conduite du promeneur
S’habiller pour la promenade
Observer et photographier les animaux
Chasser en Poitou-Charentes
Contacts

Glossaire | Mentions Légales | Conditions d’utilisations