La biodiversité en Poitou-Charentes

     
Accueil > Anciens articles > Le lièvre commun

Le lièvre commun

origine de l’information : Fédération Régionale des Chasseurs Poitou-charentes

Description

Nom de la femelle : hase
Nom du jeune : levraut
Nom du mâle : bouquin

Poids moyen : de 3 à 5 kg
Longueur : 60 à 70 centimètres pour une hauteur au garrot de 25 à 30 centimètres.

D’aspect général, le lièvre est semblable au lapin, par contre le lièvre est deux fois plus grand avec de grandes oreilles aux extrémités noires.
Le lièvre est bâti pour la course, ses membres postérieurs sont très développés.
Son pelage est brun roux en été et gris beige en hiver.
Selon les régions, il se nomme capucin, rouquin, oreillard, lebre ou levrache pour la hase.

Classe : Mammifères Mammifère Classe de vertébrés supérieurs homéothermes ("à température constante"), portant des mamelles.
Ordre : Lagomorphes
Famille : Léporidés
Espèce Espèce Groupe d’individus qui ont la possibilité de se reproduire entre eux dans la nature et dont la descendance est fertile.  : Lepus europaeus

Vidéo du lièvre

Habitudes de vie

Habitat

Le lièvre affectionne les zones ouvertes où dominent les cultures céréalières. Cependant, on le rencontre dans tous les types d’habitat (bocage Bocage Paysage rural façonné par l’agriculture. Le bocage est constitué de champs ou de prairies entourés de haies, de talus et de murets de pierres. Ce milieu à un fort intérêt culturel, économique, paysager et écologique. , forêt, marais) même en montagne jusqu’à 1500 mètres d’altitude où il est relégué par le lièvre variable.

Alimentation

Les graminées sont la base de son alimentation. Il apprécie aussi les plantes cultivées comme les céréales, colza et pois…

Reproduction

La saison de reproduction est très étalée : de janvier février à septembre octobre (avec un pic en juin juillet )
La reproduction s’accompagne de parades appelées bouquinages : poursuites rapides et acharnées de plusieurs individus.
Ces parades se transforment parfois en joutes « brutales » où deux lièvres, dressés sur leurs pattes postérieures, se boxent.
2 à 3 portées de 2 à 3 levrauts par an. Seulement quelques petits parviendront à l’âge adulte.

Lièvre. © Fédération régionale des Chasseurs du Poitou-Charentes

Emploi du temps

Crépusculaire et nocturne avec de brèves phases d’activités au cours de la journée.
Le gîte est une simple dépression à même le sol, modelé le plus souvent par le corps de l’animal.

Crottes de lièvre. <br> © Fédération régionale des Chasseurs du Poitou-Charentes.

Localisation, avenir

Les populations de lièvres fluctuent chaque année suivant la reproduction et la mortalité.
Les variations d’effectifs peuvent être très importantes ce qui nécessite un suivi très rigoureux de l’espèce.

Bibliographie

Bulletin Mensuel Lièvre d’Europe. O.N.C.
Le Lièvre d’Europe ou Lièvre Commun. O.N.C.
Le Dictionnaire de la Chasse P.L. DUCHARTRE CHENE.
La Faune de France. NATHAN

Si vous souhaitez plus d’informations sur les différentes espèces vivant dans la plaine consultez les autres fiches

La caille des blés
L’œdicnème criard
L’outarde canepetière
La perdrix grise

Découvrez les animaux des autres espaces naturels

La forêt
Le bocage
Les marais
La plaine
Le fleuve
La mer
Les habitations
Les vignes

Menu

Carte régionale et les différents milieux
Les différents milieux et les espèces (fiches d’identité)
Arbres, feuilles et fruits
Traces et indices
Balade en forêt à la rencontre des grands mammifères sauvages
Calendrier des quatre saisons
Code de conduite du promeneur
S’habiller pour la promenade
Observer et photographier les animaux
Chasser en Poitou-Charentes
Contacts

Glossaire | Mentions Légales | Conditions d’utilisations