La biodiversité en Poitou-Charentes

     
Accueil > Anciens articles > Le lapin de garenne

Le lapin de garenne

origine de l’information : Fédération Régionale des Chasseurs Poitou-charentes

Description

Nom de la femelle : lapine
Nom du jeune : lapereau
Nom du mâle : lapinv
Souvent appelé « garenne »

Poids moyen : 800 à 2000g
Longueur : 38 à 53 cm pour le corps
7 cm pour les oreilles
Longévité : 6 à 8 ans

D’aspect extérieur, mâles et femelles sont identiques.
Plutôt rondelet, le lapin possède de remarquables qualités physiques ; arrière train bien développé, pattes avant fines mais musclées

Il ne sait pas marcher, il avance par bonds. Son départ est fulgurant, pouvant atteindre 40 km à l’heure avec de brusques changements de direction. Il grimpe également et saute très haut.

Le pelage diffère selon les régions. En général gris, mêlé d’ocre et de roux avec des poils noirs. La queue très courte et touffue est brune et noire dessus, blanche dessous. Le ventre est blanc.

Classe : mammifères Mammifère Classe de vertébrés supérieurs homéothermes ("à température constante"), portant des mamelles.
Ordre : Lagomorphes
Famille : Léporidés
Espèce Espèce Groupe d’individus qui ont la possibilité de se reproduire entre eux dans la nature et dont la descendance est fertile.  : Lapin- Oryctolagus cuniculus

Habitudes de vie

Habitat

Le lapin est présent dans des milieux très variés évitant cependant les grands milieux uniformisés ( forêts ) et les zones humides.
Les meilleurs refuges sont les landes, les friches, les garrigues, les sous bois avec des ronces…

Alimentation

C’est un herbivore, mais pas un rongeur.
Le lapin est opportuniste et peut consommer une grande variété de plantes y compris des mousses et des lichens.
En général ; graminées, plantes cultivées ( blé, orge…) fleurs d’ajonc, luzerne, écorce, bourgeons, pousses de vigne, fruits et légumes.

La coecotrophie : le lapin prélève directement à la sortie de l’anus des petites boules (premières crottes ) pour les avaler et les digérer à nouveau. Il peut tirer partie au mieux d’aliments de faible qualité

Reproduction

Accouplement : Presque tout le temps, variable avec le climat, la durée du jour (photopériode ) et l’alimentation disponible.
Gestation : 30 jours
2 à 3 portées par an de 3 à 6 jeunes
La lapine peut se reproduire dés le jour de la mise bas.
Naissances : Presque toute l’année avec une période principale entre janvier et septembre.
Mise bas dans une rabouillère = petit terrier à entrée unique avec un nid fait de poils et d’herbes sèches.
Les lapereaux pèsent 30g à la naissance, sont allaités puis sevrés à 1 mois. Ils pèsent 1kg à 3 mois

Emploi du temps – Territoire – Communication

L’activité du lapin est matinale, crépusculaire et nocturne. La nuit, l’activité est entrecoupée de petits épisodes de repos en gîte ou en terrier. 40 à 60% du temps est consacré à l’alimentation, 20% aux relations sociales et le reste à la toilette et au repos.

Espèce grégaire, le lapin vit en groupes familiaux autour des terriers : la garenne
Une hiérarchie sociale s’établit entre mâles et femelles, entre adultes et jeunes (combats, poursuites, attitudes diverses, marquage du territoire).Parfois plusieurs groupes familiaux se réunissent en une colonie. Les territoires sont jalonnés de très nombreuses odeurs jouant un rôle capital dans la communication des animaux.

Localisation, Survie

Présent dans toute la France, au-dessous de 1500m.
D’une grande capacité d’adaptation et pouvant vivre dans des espaces restreints, il n’ est absent que dans les zones montagneuses et les grandes forêts.
Les causes de mortalité sont nombreuses : conditions climatiques, maladies( myxomatose, V.H.D ), travaux agricoles, circulation routière, braconnage, prédation, dégradation du milieu…
Chasse : chasse à tir aux chiens courants, chasse au vol, chasse à courre, chasse au furet.

Bibliographie

Le lapin de garenne. F. Biadi Hatier A. Legall
Mammifères sauvages d’Europe. R. Hainard
De l’os au squelette. Gallimard
Le lapin de garenne. O.N.C

Si vous souhaitez plus d’informations sur les différentes espèces vivant dans le bocage Bocage Paysage rural façonné par l’agriculture. Le bocage est constitué de champs ou de prairies entourés de haies, de talus et de murets de pierres. Ce milieu à un fort intérêt culturel, économique, paysager et écologique. consultez les autres fiches

La belette
La buse variable
Les grives
Le hérisson d’Europe
La perdrix rouge
Le pigeon ramier
La tourterelle des bois

Découvrez les animaux des autres espaces naturels

La forêt
Le bocage
Les marais
La plaine
Le fleuve
La mer
Les habitations
Les vignes

Menu

Carte régionale et les différents milieux
Les différents milieux et les espèces (fiches d’identité)
Arbres, feuilles et fruits
Traces et indices
Balade en forêt à la rencontre des grands mammifères sauvages
Calendrier des quatre saisons
Code de conduite du promeneur
S’habiller pour la promenade
Observer et photographier les animaux
Chasser en Poitou-Charentes
Contacts

Glossaire | Mentions Légales | Conditions d’utilisations