La biodiversité en Poitou-Charentes

     
Accueil > Anciens articles > Le goeland argenté

Le goeland argenté

origine de l’information : Fédération Régionale des Chasseurs Poitou-charentes

Description

Taille : 60 à 65 cm
Envergure : 128 à 150 cm
Poids : 800 à 1300 g
Longévité : 30 ans (49 ans en captivité)

Il est de la taille d’une buse.
Manteau gris bleu très pâle, queue et reste du corps blancs.
Bec jaune à pointe blanche avec une tache rouge à l’angle inférieur.
Pattes roses. Excellent planeur.

Classe : Oiseaux
Ordre : Charadriiformes
Famille : Larides
Espèce Espèce Groupe d’individus qui ont la possibilité de se reproduire entre eux dans la nature et dont la descendance est fertile.  : Larus argentatus

Habitudes de vie

Habitat

Présent partout, le long des côtes. Il s’aventure dans les terres, à plus de 50 km du rivage pour se nourrir de vers dans les labours…

Alimentation

Omnivore très opportuniste : vers, poissons, mollusques (dont il brise la carapace en les faisant tomber de plusieurs mètres sur des rochers), insectes, petits mammifères Mammifère Classe de vertébrés supérieurs homéothermes ("à température constante"), portant des mamelles. .
Il exploite aussi les ressources que l’homme met à sa portée (égouts, décharges publiques…).

Reproduction

Les colonies établissent leurs nids sur des îlots rocheux, des dunes ou des corniches de falaises, plus rarement dans les marais et tourbières.
Le nid n’est qu’une simple cuvette grattée dans le sol garni de végétaux. 3 œufs tachetés (environ 90 g) y seront déposés et seront incubés durant 25 à 27 jours. Une très forte prédation est effectuée sur les œufs et les jeunes par les goélands eux-mêmes (dans certains cas, 90% des juvéniles seront éliminés). Les petits pourront voler vers 55 jours. Le goéland ne peut se reproduire qu’à sa 4e année.

Emploi du temps

Diurne, grégaire. Se rassemble en groupe pouvant atteindre plusieurs milliers d’individus pour se nourrir ou dormir.
Se pose souvent sur les bateaux ou les toitures dans les ports.

Localisation, Survie

Le goéland est en expansion partout. Pour éviter les prédations sur d’autres espèces (sur des secteurs précis), la stérilisation des œufs est effectuée.
Très commun toute l’année. Les oiseaux sédentaires nichant en France sont rejoints en hiver par d’autres goëland britanniques, hollandais et scandinaves.

Espèce protégée

Bibliographie

Les oiseaux d’Europe. Lars Jonsson. Nathan
Guide des oiseaux d’Europe. Peterson. Delachaux & Niestlé
Faune de France. Nathan.
Tous les oiseaux d’Europe. B Bruun. Bordas

Si vous souhaitez plus d’informations sur les différentes espèces vivant près de la mer consultez les autres fiches

Le bécasseau variable
La bécassine des marais
La bernache cravant
Le chevalier gambette
L’huitrier pie
La macreuse noire
La mouette rieuse
La tadorne de Belon

Découvrez les animaux des autres espaces naturels

La forêt
Le bocage
Les marais
La plaine
Le fleuve
La mer
Les habitations
Les vignes

Menu

Carte régionale et les différents milieux
Les différents milieux et les espèces (fiches d’identité)
Arbres, feuilles et fruits
Traces et indices
Balade en forêt à la rencontre des grands mammifères sauvages
Calendrier des quatre saisons
Code de conduite du promeneur
S’habiller pour la promenade
Observer et photographier les animaux
Chasser en Poitou-Charentes
Contacts

Glossaire | Mentions Légales | Conditions d’utilisations