La biodiversité en Poitou-Charentes

     

Le cycle du phosphore

Comprendre la circulation du phosphore et son impact sur les écosystèmes.

1. Définition

Le phosphore (P) est un atome essentiel à la fabrication des acides nucléiques ARN (AcideRiboNucleique) et ADN (AcideDesoxiRibonucléique) et des molécules énergétiques comme l’ATP (Adénosine Triphosphate).

A la différence du carbone, de l’azote Azote Numéro atomique 7. L’azote est un constituant de l’atmosphère (75% de l’air que nous respirons est composé d’azote) et de la croûte terrestre. L’azote sous sa forme ammoniacale est un nutriment pour les végétaux. L’azote peut se trouver sous différentes formes (nitrate NO3-, nitrite NO2-, ammoniac NH4+). et de l’oxygène, le phosphore n’est pas contenu en grande quantité dans l’atmosphère et est majoritairement présent dans les roches volcaniques et sédimentaires. Il constitue donc un facteur limitant dans le milieu terrestre.


2. Fonctionnement

Les sols contiennent un grand volume de phosphore mais une faible partie seulement est accessible aux organismes vivants. Le phosphore entre dans les systèmes biologiques par les processus naturels d’érosion.

Ce phosphore est absorbé par les plantes qui le transforment en phosphate organique. Il transporte l’énergie dans la plante et favorise sa croissance générale, notamment du système racinaire et des tiges. Ces phosphates organiques entrent dans les cycles de la matière par les chaînes alimentaires et de décomposition.

En milieu marin, le phosphore accède aux chaînes alimentaires marines par l’intermédiaire du plancton Plancton Ensemble d’organismes, végétaux (phytoplancton) ou animaux (zooplancton), de tailles très variables, appartenant à des groupes très divers, vivant en suspension dans l’eau et dont les déplacements plus ou moins passifs sont déterminés par les courants. et des poissons qui en ont besoin pour construire leur squelette.

Une partie retourne aux sols à partir des excréments des animaux (oiseaux piscivores en particulier) et de la matière organique morte (animaux et végétaux). L’autre partie se dépose au fond des océans sous forme d’organismes morts ou de particules et est intégrée aux sédiments. Ces derniers sont transformés au cours du temps en roches sédimentaires. Les roches sont ensuite ramenées à la surface par les mouvements tectoniques et le cycle recommence.

L’excédent d’engrais phosphatés dans les sols par l’agriculture et des divers produits comme les lessives contribue à la pollution Pollution Dégradation de la qualité d’un produit ou d’un milieu qui affecte son aptitude à certains usages ou à servir de support à la vie de certains organismes. des eaux souterraines et à l’eutrophisation Eutrophisation Phénomène qui affecte les milieux aquatiques (doux et hyalin), essentiellement les lacs, mais aussi les étangs, et les rivières. Il peut être soit naturel soit provoqué par des apports dus aux activités humaines. L’eutrophisation se traduit pour certaines espèces de la flore aquatique (algues) par une prolifération sous l’influence de la photosynthèse, due à un accroissement important de la teneur des eaux en matières nutritives. Les eaux passent de l’état oligotrophe à l’état eutrophe. Un déséquilibre se produit entre les eaux de surface qui s’oxygènent par aération et photosynthèse et les eaux profondes où les matières organiques sont décomposées ce qui consomme de l’oxygène. .

Pour en savoir plus :

Retour au sommaire : Notions sur la biodiversité
Glossaire | Mentions Légales | Conditions d’utilisations