La biodiversité en Poitou-Charentes

     
Accueil > Anciens articles > Le chevreuil

Le chevreuil

origine de l’information : Fédération Régionale des Chasseurs Poitou-charentes

Description

" De la taille d’une petite chèvre domestique"

Nom de la femelle : Chevrette
Nom du Mâle : brocard
Nom du jeune : faon jusqu’à 1 mois, chevrillard jusqu’à 1 an.

Animal gracieux, vif et léger

Hauteur : 60 à 80 cm au garrot.
Poids moyen : 20 à 25 kg (certains atteignent 35 kg)
Longueur : 1 m à 1,20 m, femelle plus petite que le mâle

Seul le mâle porte des bois sur la tête (productions osseuses) qui tombent tous les ans à l’automne et repoussent recouverts d’une peau appelée "velours". Tache blanche à l’arrière appelée "miroir" en forme de coeur pour la femelle et de haricot pour le mâle. Pelage brun roux en été, gris foncé et noir en hiver (deux mues par an). Tache claire à l’avant du cou appelée "serviette". L’animal progresse par bonds successifs.

Classe Mammifères Mammifère Classe de vertébrés supérieurs homéothermes ("à température constante"), portant des mamelles.
ordre : Artiodactyles
Famille : Cervidés
Espèce Espèce Groupe d’individus qui ont la possibilité de se reproduire entre eux dans la nature et dont la descendance est fertile.  : chevreuil, (Capreolus capreolus)

Vidéo du chevreuil

Habitudes de vie

Habitat

Animal de lisières, le chevreuil aime les paysages variés, les transitions entre les forêts et les clairières ensoleillées ou entre les zones de friches et les prairies cultivées. D’une grande faculté d’adaptation, on le retrouve aussi en plaine, dans le bocage Bocage Paysage rural façonné par l’agriculture. Le bocage est constitué de champs ou de prairies entourés de haies, de talus et de murets de pierres. Ce milieu à un fort intérêt culturel, économique, paysager et écologique. , dans les vignes ou les zones humides.

Alimentation

Un herbivore ruminant et plutôt gourmet. Nombreuses périodes d’alimentation durant la journée (6 à 12) suivies de moments de rumination (6 à 8 heures par jour). Régime alimentaire variable selon les saisons mais surtout constitué de feuilles (chênes, charmes, lierre ou ronce) et d’herbes. Consomme aussi des fruits (glands, faines) et des plantes cultivées (céréales, luzernes). Les dégâts aux cultures et aux arbres sont parfois importants.

Reproduction

Accouplement : Juillet, août. Après la fécondation , le développement de l’embryon est bloqué pendant presque 4 mois. Cet embryon s’implante et reprend son développement en décembre (ovo-implantation différée).

Naissance : Nombre de faons par femelle : 2. Pesant 1,5 kg, le faon est tacheté de blanc. Si vous le trouvez, ne le touchez pas, sa mère n’est pas loin et une odeur suspecte risque de lui faire abandonner réellement son petit.

Emploi du temps, territoire et communication

Le mâle est plutôt solitaire, marquant son territoire de mars à septembre par des marquages visuels et olfactifs (voir indices de présence). Le chevreuil adulte garde le même territoire toute sa vie. Femelles + faons constituent la cellule familiale de base, les jeunes se dispersent à 1 an. On trouve parfois des rassemblements de chevreuils en hiver. Le cri du chevreuil appelé "aboiement" ressemble à celui du chien. Femelles et faons ont également des petits cris de communication.

Localisation

Présent dans toute la France, dans des milieux très variés (même en plaine et en montagne), sauf autour de la Méditerranée. Les effectifs sont en évolution constante. A Chizé (79), à la réserve de chasse, le suivi scientifique des populations de chevreuils est réalisé depuis 30 ans.

Causes de mortalité

Les maladies (virales, bactériennes ou parasitaires), la prédation (chiens ou renards pour les jeunes), la mécanisation agricole et surtout les collisions avec les véhicules.

Chasse

Plusieurs types de chasse du chevreuil sont pratiqués en France : chasse à tir (à l’approche, à l’affût, en battues, aux chiens courants) ; chasse à courre et chasse à l’arc. Le chevreuil est soumis au plan de chasse depuis 1979, avec commissions et attribution de bracelets.

Bibliographie

"Le Chevreuil", Bernard Boisaubert et Jean-Marie Boutin, Hatier Faune sauvage.
"Plaquette : le chevreuil", Office national de la chasse
"Mammifères sauvages d’Europe", Robert Hainard, Delachaux et Niestlé
"Guide du promeneur dans la nature" Hatier
"La forêt milieu vivant" Ecoguide Bordas
" Chevreuil d’hier et d’aujourd’hui", éditions du Gerfaut
"Le grand gibier" Hatier
"A propos du chevreuil" Gerfaut Club
"Guide des traces d’animaux", Delachaux et Niestlé
"Des traces d’animaux dans votre poche" Delachaux et Niestlé

Si vous souhaitez plus d’informations sur les différentes espèces vivant en forêt consultez les autres fiches

La bécasse des bois
Le blaireau
Le cerf élaphe
La chouette hulotte
L’écureuil roux
Le geai des chênes
La genette
Le loup
La martre
Le renard
Le sanglier

Découvrez les animaux des autres espaces naturels

La forêt
Le bocage
Les marais
La plaine
Le fleuve
La mer
Les habitations
Les vignes

Menu

Carte régionale et les différents milieux
Les différents milieux et les espèces (fiches d’identité)
Arbres, feuilles et fruits
Traces et indices
Balade en forêt à la rencontre des grands mammifères sauvages
Calendrier des quatre saisons
Code de conduite du promeneur
S’habiller pour la promenade
Observer et photographier les animaux
Chasser en Poitou-Charentes
Contacts

Glossaire | Mentions Légales | Conditions d’utilisations