La biodiversité en Poitou-Charentes

     
Accueil > Anciens articles > Le cerf élaphe

Le cerf élaphe

origine de l’information : Fédération Régionale des Chasseurs Poitou-charentes

Description

"De la taille d’un petit cheval"

Nom du jeune : faon
Nom de la femelle : bichette de 1 à 2 ans, biche au delà.
Nom du mâle : hère entre 6 mois et 1 an, daguet après 1 an, puis cerf.

Animal de grande taille, au corps trapu, aux bois impressionnant (pour le mâle)

Hauteur : 1,10 à 1,30 m au garrot.
Poids moyen : 90 à 130 kg pour la femelle et 160 à 230 kg pour le mâle (en France)
Longueur : de 1,70 à 2, 20 m.

Vidéo du cerf élaphe

Seul le mâle porte des bois sur la tête (productions osseuses) qui tombent tous les ans entre février et avril et repoussent recouverts d’une peau appelée "velours". Sur ces bois des pointes ou "andouilles" apparaissent mais leur nombre n’indique absolument pas l’âge du cerf.

Pelage roux en été et gris-brun en hiver (deux mues par an). Faon brun tacheté de blanc jusqu’à 2-3 mois.

Classe : Mammifères Mammifère Classe de vertébrés supérieurs homéothermes ("à température constante"), portant des mamelles.
Ordre : Artiodactyles
Famille : Cervidés
Espèce Espèce Groupe d’individus qui ont la possibilité de se reproduire entre eux dans la nature et dont la descendance est fertile.  : Cerf élaphe (Cervus elaphus)

Habitudes de vie

Habitat

A l’origine, le cerf était un animal de milieu ouvert mais le développement des activités humaines (urbanisation, chasse…), a modifié ses habitudes. le cerf est maintenant totalement lié à l’habitat forestier. On le trouve aussi en montagne, dans la plaine, sur des landes à bruyères.

Alimentation

Un herbivore ruminant. Le cerf consacre 7 à 10 h par jour à son alimentation, 5 à 6 heures à la rumination et ceci en plusieurs phases de jour comme de nuit. Une grande variété de végétaux est consommée : herbes, feuilles d’arbres et d’arbustes, ronces, lierre, écorces de résineux, fruits, fleurs, plantes cultivées…
Les dégâts aux arbres et aux cultures peuvent être assez importants : abroutissement (jeunes pousses et bourgeons grignotés), écorçage (lambeaux d’écorce arrachés).

Reproduction

Accouplement : de septembre à mi-octobre. C’est l’occasion d’entendre le fameux brame. Ce cri émis par le mâle est l’expression d’une tension interne très forte, il permet aux animaux de se "juger" et sert au marquage du territoire. Les combats, parfois mortels, peuvent s’observer entre les cerfs.

Gestation : 8 mois (230 à 240 jours)

Naissances : entre fin avril et juin, 1 seul faon par biche. pesant 6 kg à la naissance, le faon tacheté de blanc peut se déplacer après quelques heures.

Emploi du temps, territoire et communication

Cerfs et biches utilisent des domaines vitaux Domaine vital Aire fréquentée par un individu pour accomplir ses activités normales d’alimentation, de reproduction, d’élevage et de repos. La taille du domaine vital varie en fonction des individus, du sexe, de l’âge et de l’étape du cycle de vie. assez vastes et variables selon les milieux ou les saisons (1000 ha pour une femelle et 5000 ha pour un mâle). Pendant une grande partie de l’année, les animaux vivent en hardes (groupes de femelles et de jeunes, de mâles, mixtes pendant le rut). La journée, les animaux restent cachés et se déplacent du crépuscule à l’aube. Le territoire, surtout défendu au moment du brame, est marqué par des odeurs, des cris, des postures, des arbres frottés par les bois.

Localisation

En France, le cerf est en progression constante, surtout dans le sud du pays (sauf en Corse où il est absent). Sa présence dans presque toute la France dépend de deux facteurs : la présence de la forêt, l’intervention de l’homme. L’accroissement des populations est lié aussi à des opératyions de repeuplement (cerfs du domaine de Chambord), et à la mise en place du plan de chasse (commissions, attributions, bracelets).

Les causes de mortalité

Prédation naturelle (loup, lynx, chien errant, renard…), surtout pour les jeunes, quelques maladies, les collisions avec les véhicules. la chasse la plus populaire est la chasse à tir, en battue avec des chiens ou seulement avec des rabatteurs (la poussée). La vénerie (chasse sans armes à feu où les chiens attrapent l’animal), l’affût (lorsque les chasseur est posté et guette son gibier) ou la chasse à l’approche sont aussi pratiquées.

Bibliographie

"Le cerf", Guy Bonnet et François Klein, hatier faune sauvage
"le cerf d’Europe", Office national des forêts
"Image insolite du cerf", Guy Bonnet
"Mammifères sauvages d’Europe", Robert Hainard, delachaux et Niestlé.
"Inventaire de la faune de France", Nathan
"Guide des traces d’animaux", Delachaux et Niestlé

Si vous souhaitez plus d’informations sur les différentes espèces vivant en forêt consultez les autres fiches

La bécasse des bois
Le blaireau
Le chevreuil
La chouette hulotte
L’écureuil roux
Le geai des chênes
La genette
Le loup
La martre
Le renard
Le sanglier

Découvrez les animaux des autres espaces naturels

La forêt
Le bocage
Les marais
La plaine
Le fleuve
La mer
Les habitations
Les vignes

Menu

Carte régionale et les différents milieux
Les différents milieux et les espèces (fiches d’identité)
Arbres, feuilles et fruits
Traces et indices
Balade en forêt à la rencontre des grands mammifères sauvages
Calendrier des quatre saisons
Code de conduite du promeneur
S’habiller pour la promenade
Observer et photographier les animaux
Chasser en Poitou-Charentes
Contacts

Glossaire | Mentions Légales | Conditions d’utilisations