La biodiversité en Poitou-Charentes

     

La loutre

origine de l’information : Fédération Régionale des Chasseurs Poitou-charentes

Description

« Faite pour la vie aquatique »

Taille moyenne de 1 m pour les femelles et 1,20m pour les mâles ( y compris la queue )

Poids : 7,5 à 9 kg ( certains mâles atteignent 12 kg )
Les différences sont parfois importantes entre les mâles et les femelles.
Longévité : 12 à 15 ans

La loutre présente de nombreuses adaptations physiologiques et morphologiques au milieu aquatique :

  • sa forme facilite la pénétration dans l’eau ( corps fuselé, cou massif, tête aplatie, queue longue et effilée servant de gouvernail )
  • les membres sont courts et trapus, les doigts sont reliés par une palmure complète facilitant la nage en surface et en plongée, les oreilles sont courtes.
  • Pelage imperméable de couleur marron foncé avec des zones grisâtres ou blanchâtres ( gorge, poitrine , ventre ). Les poils de « bourre » retiennent une couche d’air qui assure aussi une protection contre le froid.

Classe : Mammifères Mammifère Classe de vertébrés supérieurs homéothermes ("à température constante"), portant des mamelles.
Ordre : Carnivores
Famille : Mustélidés
Espèce Espèce Groupe d’individus qui ont la possibilité de se reproduire entre eux dans la nature et dont la descendance est fertile.  : Loutre. Lutra lutra

Habitudes de vie

Habitat

Dans tous les milieux aquatiques, depuis les cours d’eau et les étangs jusqu’au bord de mer.
La loutre aime les eaux calmes, les rivières larges à courant lent.
Il lui faut aussi des rivages encombrés ( arbustes, ronciers…) pour son repos et sa quiétude .

Alimentation

Un menu adapté à chaque saison mais essentiellement piscivore Piscivore Qui se nourrit de poissons. .
1 kg de nourriture par jour.
Si les poissons ( souvent de petite taille ) sont les proies principales, la loutre peut compléter son menu avec des amphibiens, des oiseaux, des mollusques, des mammifères , des baies ( myrtilles )

Reproduction

Maturité sexuelle vers 3 ans
La période de reproduction se situe à n’importe quel moment de l’année
Gestation : 60 jours
La mise bas a lieu dans un terrier ( catiche ).
Les portées se composent de 2 ou 3 loutrons qui naissent aveugles, de couleur grise. Ils seront vraiment autonome vers 8 mois

Emploi du temps- Territoire

La loutre consacre plus de la moitié de son temps au repos ( surtout le jour )
L’activité nocturne se résume par les déplacements destinés à l’alimentation ou le marquage de territoire.
La loutre exploite son territoire très vaste par cantonnements successifs, chaque fin de nuit elle cherche un nouveau site de repos diurne.
La loutre reste active l’hiver et n’effectue aucune migration.
Le territoire est jalonné de crottes ( les épreintes ) déposées aux endroits stratégiques ( sous les ponts ) et dégageant une odeur caractéristique de miel et de poisson.

Localisation, Survie

Au début du siècle , la loutre était présente dans toute l’Europe. Elle ne subsiste que dans quelques pays (Irlande, Ecosse, Portugal, France )
En France, les dernières populations se situent sur la façade atlantique (Bretagne, Poitou- Charentes, Gironde) et dans le centre.
Espèce protégée ( convention de Berne et de Washington)

Causes de disparition

- Anciennement chasse et piégeage

- Destruction des habitats

- Pollution Pollution Dégradation de la qualité d’un produit ou d’un milieu qui affecte son aptitude à certains usages ou à servir de support à la vie de certains organismes. de l’eau

- Dérangement ( sports nautiques)

- Circulation routière

Quelques rares mouvements de recolonisation sont perceptibles à partir de noyaux stables (Massif central, Aquitaine…) et en direction de réseaux hydrographiques désertés depuis un siècle.

Bibliographie

- Histoire naturelle des carnivores de France. J.Meloche. Edition Méloé

- La Loutre. O.N.C Fiche technique N°43 C.Bouchardy. Edition Sang de la terre

- Indices et traces des animaux sauvages. A.Chaigneau. Edition Crépin-Leblond

- Traces d’animaux. S.Thomassin. Bordas

Si vous souhaitez plus d’informations sur les différentes espèces vivant dans les marais consultez les autres fiches

Le canard colvert
Le faisan commun
Le héron cendré
Le putois
Le ragondin

Découvrez les animaux des autres espaces naturels

La forêt
Le bocage
Les marais
La plaine
Le fleuve
La mer
Les habitations
Les vignes

Menu

Carte régionale et les différents milieux
Les différents milieux et les espèces (fiches d’identité)
Arbres, feuilles et fruits
Traces et indices
Balade en forêt à la rencontre des grands mammifères sauvages
Calendrier des quatre saisons
Code de conduite du promeneur
S’habiller pour la promenade
Observer et photographier les animaux
Chasser en Poitou-Charentes
Contacts

Glossaire | Mentions Légales | Conditions d’utilisations