La biodiversité en Poitou-Charentes

     
Accueil > Anciens articles > La chouette hulotte

La chouette hulotte

origine de l’information : Fédération Régionale des Chasseurs Poitou-charentes

Description

Longueur : 37 à 42 cm
Envergure : 93 à 100 cm
Poids moyen : 440 g pour le mâle, 560 g pour la femelle
Longévité : 19 ans (27 ans en captivité)

Tête assez volumineuse, arrondie, sans aigrette.
Face circulaire grise ou rousse.
Bec jaune verdâtre fort et crochu. Yeux brun noir.
Plumage général brun, roux strié et tacheté de brun ou de noir.
Dessous blanchâtre lavé de gris et de roux avec des rayures et des traits sombres.
Série de taches blanches sur l’épaule. Pattes longues et fortes couvertes de petites plumes grisâtres et brunes.

Classe : Oiseaux
Ordre : Strigiformes
Famille : Strigidés
Espèce Espèce Groupe d’individus qui ont la possibilité de se reproduire entre eux dans la nature et dont la descendance est fertile.  : Strix aluco

Habitudes de vie

Habitat

Forêts de feuillus ou forêts mixtes avec des arbres âgés alternant avec des prairies, des champs, des friches…Présente aussi dans les haies, les marais, les grands parcs dans les villes.

Alimentation

Rongeurs (campagnols, souris, jeunes lapins…) et oiseaux (moineaux, pigeons…) principalement. La chouette peut aussi consommer des amphibiens, des insectes, des poissons, elle peut chasser à l’affût, à l’approche, en vol, se fiant surtout à son ouïe pour repérer ses proies.

Reproduction :

Maturité sexuelle au cours de la première année.
Ponte dans un arbre creux, une crevasse de rochers, parfois un bâtiment ou un ancien nid de buse. Une ponte par an de février à avril avec 2 à 5 œufs blancs.
Incubation de 28 à 30 jours.
Les jeunes quittent le nid à 30 jours pour se cacher dans les branches. Peuvent voler à 45 jours.

Emploi du temps – Territoire – Communication

Nocturne. Solitaire. Cachée le jour dans un tronc. Sédentaire.

Localisation survie

En France, la chouette hulotte se reproduit sur l’ensemble du territoire sauf en Corse et au dessus de 1500 m d’altitude.
Rapace le plus commun de nos régions, ne semble pas menacé. Effectifs stables.
Mortalité juvénile assez élevée.
Trois à cinq couples peuvent vivre sur le même kilomètres carré.

Bibliographie

La Faune de France .Patte à patte. NATHAN
Les Oiseaux d’Europe. Lars JONSSON. NATHAN
Guide des Rapaces Nocturnes. T. MEBS. Delachaux & Niestlé
Guide des Oiseaux d’Europe. Peterson. Delachaux & Niestlé

Si vous souhaitez plus d’informations sur les différentes espèces vivant en forêt consultez les autres fiches

La bécasse des bois
Le blaireau
Le cerf élaphe
Le chevreuil
L’écureuil roux
Le geai des chênes
La genette
Le loup
La martre
Le renard
Le sanglier

Découvrez les animaux des autres espaces naturels

La forêt
Le bocage
Les marais
La plaine
Le fleuve
La mer
Les habitations
Les vignes

Menu

Carte régionale et les différents milieux
Les différents milieux et les espèces (fiches d’identité)
Arbres, feuilles et fruits
Traces et indices
Balade en forêt à la rencontre des grands mammifères sauvages
Calendrier des quatre saisons
Code de conduite du promeneur
S’habiller pour la promenade
Observer et photographier les animaux
Chasser en Poitou-Charentes
Contacts

Glossaire | Mentions Légales | Conditions d’utilisations