La biodiversité en Poitou-Charentes

     

La Convention de Bonn

Logo Convention sur la conservation des espèces migratrices La Convention sur la conservation des espèces Espèce Groupe d’individus qui ont la possibilité de se reproduire entre eux dans la nature et dont la descendance est fertile. migratrices appartenant à la faune sauvage (connue également sous le nom de CMS ou Convention de Bonn) a pour but d’assurer la conservation des espèces migratrices terrestres, marines et aériennes sur l’ensemble de leur aire de répartition. C’est l’un des traités intergouvernementaux concernant la conservation de la faune sauvage et de ses habitats à l’échelle mondiale.

Depuis que la Convention est entrée en vigueur le 1er novembre 1983, le nombre de ses membres n’a cessé d’augmenter et comptait, au 1er février 2004, 85 Parties représentant l’Afrique, l’Amérique centrale et l’Amérique du Sud, l’Asie, l’Europe, l’Australie et l’Océanie.

Grand rhinolopheLes Parties à la CMS œuvrent conjointement pour la conservation des espèces migratrices et de leurs habitats :

  • en assurant une stricte protection aux espèces migratrices en danger inscrites à l’Annexe I de la Convention,
  • en concluant des accords multilatéraux pour la conservation et la gestion des espèces migratrices inscrites à l’Annexe II,
  • en entreprenant des activités de recherche en coopération avec d’autres organismes.

A ce jour, treize Accords et Mémorandum ont été conclus sous les auspices de la Convention de Bonn afin d’assurer la conservation d’espèces ou de populations, et plus particulièrement pour des chiroptères, en Europe.

Pour en savoir plus :

Glossaire | Mentions Légales | Conditions d’utilisations