La biodiversité en Poitou-Charentes

     
Accueil > Faune > Espèces exotiques envahissantes animales > Fiche descriptive "ragondin"

Fiche descriptive "ragondin"

origine de l’information : Fédération Régionale des Chasseurs Poitou-charentes


Logo Fédération régionale des chasseurs de Poitou-Charentes


Description


Poids : 7 à 10 kg
Longueur : 40 à 65 cm
Longueur de la queue : 30 à 40 cm
Son pelage est brun foncé avec le haut du museau blanc.
Sa queue est ronde et couverte d’écailles.
Les pattes arrières palmées lui confèrent d’excellente qualité de nageur.
De face, ses grosses incisives orange sont très visibles.

Vidéo du ragondin

Famille : Castoridés
Espèce Espèce Groupe d’individus qui ont la possibilité de se reproduire entre eux dans la nature et dont la descendance est fertile.  : Myocastor coypus


Habitudes de vie

Habitat

Originaire des fleuves d’Amérique du Sud, ce rongeur a été importé en Europe dans les années 1920 pour sa fourrure.

En France, des populations sauvages se sont développées à partir des années 60, notamment, dans les marais de l’Ouest.

Inféodé au milieu aquatique, on le trouve près des ruisseaux, fleuves, étangs et mares où les berges lui apportent le gîte et le couvert.

Mode de vie

Ses périodes d’activités sont, surtout, crépusculaires.
Il vit, généralement, en couple mais peut former de petites colonies.
Il habite des terriers creusés sous les berges. Très à l’aise dans l’eau, à terre sa démarche est plus maladroite.

Alimentation

Exclusivement végétale, il se nourrit de plante aquatiques ou terrestre causant parfois des dégâts sur les cultures riveraines.

En périodes hivernales, il peut également causer des dégâts irréversibles sur l’écorce des arbustes.

Reproduction

Actif sexuellement toute l’année, le ragondin possède des capacités de reproduction très importantes.

Avec un nombre de portées de 2 à 3 par an composées de 4 à 6 petits et un taux de survie très élevé, les populations de ragondins peuvent exploser en quelques années.

Seules les conditions climatiques, comme les températures très basse, peuvent causer de graves pertes aux populations.


Localisation, Survie, Avenir

De part les gros dégâts occasionnés sur les berges (terriers) les ragondins subissent des campagnes de régulation par piégeage et empoisonnement mais leur dynamique de reproduction et leur capacité d’adaptation leur permettent d’être surabondants dans de nombreuses régions.

A noter, l’exemple du marais de la Venise Verte où les campagnes de piégeage ont quasiment permis de supprimer l’empoisonnement et également d’abaisser les populations de ragondins à un seuil acceptable.

L’espèce garde, cependant, toutes ses capacités de reproduction lui permettant de reconstituer des populations importantes dès lors que la pression se relâche.

Glossaire | Mentions Légales | Conditions d’utilisations