La biodiversité en Poitou-Charentes

     
Accueil > Actualités des partenaires > Dernières actualités et appels à contribution sur les orthoptères de (...)

Dernières actualités et appels à contribution sur les orthoptères de Poitou-Charentes

Orthoptères : une nouvelle espèce Espèce Groupe d’individus qui ont la possibilité de se reproduire entre eux dans la nature et dont la descendance est fertile. pour le Poitou-Charentes

La présence d’une 75e espèce d’orthoptères pour le Poitou-Charentes (74e pour la Charente-Maritime) vient d’être confirmée ce mercredi 8 juin 2016. Le Grillon noirâtre Melanogryllus desertus a été détecté sur la commune de Saint-Sorlin-de-Conac, puis à Saint-Thomas-de-Conac et Saint-Dizant-du-Gua, dans les marais desséchés de la rive droite du fleuve Gironde.

Ce grillon méridional, vivant originellement dans les steppes, s’est adapté aux cultures mais fréquente encore les prairies. Il est présent dans la moitié sud de la France, récemment découvert en Dordogne et en Gironde.

C’est dans une culture d’orge que les premiers individus ont été repérés à l’oreille. Trois insectes stridulaient par intermittence au sein d’un choeur de Grillons bordelais et de quelques Grillons champêtres et des marais. A chaque tentative d’approche, les insectes stoppaient leur chant pour plusieurs dizaines de minutes.

C’est finalement dans une prairie proche qu’ont été réalisées les premières observations. Trois à quatre chanteurs ont été localisés dans une parcelle de près d’un hectare, dans des dépressions humides asséchées, aux argiles craquelées de nombreuses et larges fissures. Après un affût de quelques minutes, aussi immobile dans la végétation éparse, des dizaines de paires d’antennes et de petites têtes de grillons ont émergé des crevasses et quelques téméraires ont même entrepris des déplacements à découvert, à la recherche de congénaires. Alors que nous n’avons entendu qu’une poignée de chanteurs dans toute une parcelle, les plus fortes densités observées ont finalement atteint près de 50 adultes par m² !!!

Le Grillon noirâtre se reconnaît à sa face sombre, son thorax rectangulaire (et non élargi en avant comme chez le Grillon champêtre) et ses ailes qui atteignent la moitié de l’abdomen. La stridulation est discrête, difficile à percevoir dans le concert des Grillons champêtre et bordelais. Le lien suivant permet d’écouter les enregistrements réalisés le 8 juin : stridulations

Il est probable, comme pour les Grillons des marais et des torrents, découverts récemment, que l’espèce soit largement répandue en Charente-Maritime, et pas seulement dans les marais desséchés. Des prospections ciblées permettraient sans doute de le trouver en de nombreuses localités, notamment dans les plaines argileuses cultivées.

Bonnes prospections à tous et merci, dans un premier temps, de documenter toutes vos observations par des photographies ou des enregistrements.

Philippe Jourde pour l’équipe de Faune-Charente-Maritime

Site source de cette actualité : Faune Charente-Maritime

Photo du Grillon noirâtre Melanogryllus desertus, première observation documentée de l’espèce en Charente-Maritime :

JPEG - 18.5 ko

Orthoptères : le Grillon domestique disparu ?

Le Grillon domestique Acheta domesticus est un petit grillon originaire des déserts du sud-ouest asiatique. On l’y trouve en milieu naturel mais aussi dans les habitations. Profitant des migrations humaines, puis des échanges commerciaux, ce petit insecte de moins de deux centimètres a conquis le monde à l’exception des régions les plus froides. Il est présent de l’Australie à l’Amérique du Nord, du japon à l’Irlande.

Dans les régions tempérées, ce grillon frileux ne fréquentent que les sites chauffés que sont les maison ou les bâtiments industriels, mais on l’observe aussi dans certaines régions dans des mines, les souterrains du métro, voire des décharges.

Omniprésent jusqu’à il y a quelques décennies dans les maisons, toujours caché dans des anfractuosités proches du poële, de la cheminée ou du fournil du boulanger, le Grillon domestique semble s’être considérablement raréfié. Les prospections, menées dans le cadre de l’Atlas régional des Orthoptères, réalisé sous l’égide de Poitou-Charentes Nature et piloté en Charente-Maritime par Nature Environnement 17 et la LPO, n’ont pas permis de retrouver l’espèce. Les nouvelles normes d’hygiène semblent lui avoir été fatales.

Nous sommes donc à la recherche d’information concernant cette espèce et vous remercions de saisir vos éventuelles observations dans Faune-Charente-Maritime (merci de joindre une photo) ou de nous contacter si avez connaissance de l’existence de l’espèce quelque part en Charente-Maritime. Attention, les Grillons domestiques et bordelais pénètrent parfois dans les maisons...

Pour en savoir plus, consulter la clé d’identification sur le site de Faune Charente-Maritime, à la rubrique Insectes/Orthoptères-identification/Clé des grillons.

Philippe Jourde et Olivier Roques pour l’équipe de Faune-Charente-Maritime

Site source de cette actualité : Faune Charente-Maritime

Glossaire | Mentions Légales | Conditions d’utilisations