Fermer la fenêtre X

Pour améliorer la qualité du site biodiversite-poitou-charentes.org, nous aimerions connaître votre avis.
Le questionnaire auquel nous vous invitons à répondre ne vous prendra que quelques minutes.

Accédez au questionnaire.

Nous vous remercions de votre participation.

La biodiversité en Poitou-Charentes

     
deco

Brèves

  • Adoption du Schéma Régional de Cohérence Ecologique (SRCE)

    Démarrée en 2010, la procédure de co-élaboration du Schéma Régional de Cohérence Ecologique (SRCE), portée par la Région Poitou-Charentes et l’État, est arrivée à son terme.
    La Préfète de région et le Président du Conseil régional avaient arrêté conjointement le projet de SRCE Poitou-Charentes le 7 novembre 2014.
    Ceci a permis de lancer la consultation institutionnelle, qui s’est déroulée du 20 novembre 2014 au 20 février 2015, puis l’enquête publique du 20 mai au 23 juin 2015 inclus.
    La Commission d’enquête publique a rendu un avis favorable à l’unanimité le 23 juillet 2015.
    Le projet de schéma a par la suite reçu un avis favorable du CESER le 8 octobre 2015 (Téléchargez l’avis du CESER), et a été ensuite approuvé à l’unanimité par les élus du Conseil régional réunis en session le 16 octobre 2015.
    Et il a été adopté par arrêté préfectoral de Mme la Préfète de Région le 3 novembre 2015.


    La version définitive du Schéma Régional de Cohérence Écologique est disponible en libre accès sur le site Internet dédié à la Trame Verte et Bleue en Poitou-Charentes : http://www.tvb-poitou-charentes.fr.

  • Trame Verte et Bleue : Continuités aquatiques et milieux humides

    Depuis 2006, la Région soutient, dans le cadre de l’excellence environnementale, la gestion des rivières et milieux associés, qui s’intègrent aujourd’hui à la mise en œuvre de la Trame Verte et Bleue, avec un volet consacré aux continuités aquatiques et milieux humides. La Région, chef de file pour la protection de la biodiversité, a retenu deux priorités :


    Dans ce cadre, la Région aide les collectivités territoriales et les associations pour les actions suivantes :

    • l’animation par les Techniciens médiateurs de rivières et des animateurs de bassin-versant,
    • l’animation du Schéma d’Aménagement et de Gestion des Eaux (SAGE),
    • le contrôle et la gestion des espèces exotiques envahissantes,
    • la restauration des continuités écologiques et des milieux humides,
    • le suivi de la recolonisation par les espèces emblématiques « poissons migrateurs ».


    Pour plus d’informations, consultez le site de la Région ALPC : http://laregion-alpc.fr/.

  • Dispositif régional TVB à destination des communes 2016

    Fort de son succès, le dispositif "Trame Verte et Bleue : communes" est maintenu en 2016 pour les communes des départements de la Charente, Charente-Maritime, Deux-Sèvres et Vienne.


    La Région Poitou-Charentes a initié en 2015 un dispositif en faveur de la Trame Verte et Bleue à destination des communes. 72 d’entre elles se sont engagées et ont réalisé de multiples actions pour favoriser la biodiversité dans vos territoires et lui donner une place dans le cadre de vie des citoyens.


    Avec la mise en place de la Région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes, 2016 est une année transitoire dans l’attente de la définition de la nouvelle politique régionale.


    Fort de son succès, le dispositif "Trame Verte et Bleue : communes" est maintenu en 2016 pour les communes des départements de la Charente, Charente-Maritime, Deux-Sèvres et Vienne.


    Ce dispositif peut aider les communes à réaliser des actions et opérations concrètes sur le paysage, l’eau, le bâti, les espèces Espèce Groupe d’individus qui ont la possibilité de se reproduire entre eux dans la nature et dont la descendance est fertile. et les espaces et agir en faveur de la biodiversité en milieux terrestre (vert) ou aquatiques (bleu). L’objectif étant de maintenir un réseau naturel d’échanges afin que les espèces végétales et animales puissent se déplacer s’alimenter, se reproduire, se reposer et assurer leur cycle de vie.


    L’ensemble des informations concernant ce dispositif et le dossier de candidature sont consultables en ligne sur le site internet de la Région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes.


    Attention : date limite de dépôt des dossiers qui devra se faire au plus tard le 24 Août 2016. Les dossiers seront instruits au fur et à mesure de leur arrivée.

  • Mise en ligne d’un centre de ressources sur le génie écologique

    Les différentes politiques publiques relatives à la préservation des espaces, la mise en œuvre opérationnelle de la trame verte et bleue ou la doctrine Eviter-Réduire-Compenser amènent les acteurs publics et privés à restaurer voire recréer des espaces naturels. Dans ce contexte, les porteurs de projet peuvent faire appel à des techniques de génie écologique. Ainsi, un centre de ressources a été mis en place afin de faire connaître les initiatives existantes, partager les bonnes pratiques et fédérer les acteurs de ce secteur en plein développement.
    Il s’adresse aux gestionnaires d’espaces naturels, aux acteurs de la biodiversité, aux collectivités, aux entreprises de travaux publics, aux bureaux d’études, aux scientifiques ainsi qu’aux étudiants et a pour objectifs de :
    - Mutualiser les bonnes pratiques de restauration, création et gestion des milieux naturels ;
    - Centraliser les ressources (retours d’expériences, outils, méthodes, etc.) ;
    - Appuyer le travail des professionnels concernés (bureaux d’études, entreprises, gestionnaires d’espaces naturels) par la formation ;
    - Partager les expériences entre les secteurs publics et privés ;
    - Faire le lien avec les dynamiques territoriales en cours.
    Vous y trouverez : documentation, outils, actualités, retours d’expériences, offre de formation continue et annuaire des acteurs de la filière du génie écologique, etc.


    Consultez le centre de ressource sur le génie écologique

  • Aidez la LPO à identifier les routes meurtrières pour la faune !


    Chaque année, de très nombreux véhicules entrent en collision avec des animaux sur les routes. Les associations de protection de la nature se sont associées pour identifier les portions de routes les plus meurtrières du Poitou-Charentes et envisager, avec les gestionnaires routiers, des aménagements à réaliser pour permettre à la faune de franchir les voies sans danger.


    Découvrez cette opération et de quelle manière vous pouvez aider, de façon simple, à mieux connaître le secteurs les plus accidentogènes avec la faune...


    Lire l’article "Faune sauvage et mortalité routière" sur le site de la LPO Vienne

  • Opération « Havre de paix pour la loutre »

    La Société Française pour l’Etude et la Protection des Mammifères Mammifère Classe de vertébrés supérieurs homéothermes ("à température constante"), portant des mamelles. (SFEPM) coordonne une opération visant à favoriser un retour le plus large possible de la Loutre dans les milieux aquatiques du pays : "Havre de paix pour la Loutre".

    L’opération "Havre de paix pour la Loutre" est une action de conservation participative existant depuis une trentaine d’année.

    Voir l’article concernant l’opération sur le site des zones humides d’Eaufrance ou sur le site de la Société Française pour l’Etude et la Protection des Mammifères (SFEPM)

  • Surveillance des populations de Salamandres et de Tritons en France


    Très récemment, une nouvelle espèce Espèce Groupe d’individus qui ont la possibilité de se reproduire entre eux dans la nature et dont la descendance est fertile. de champignon Batrachochytrium salamandrivorans a été identifiée comme responsable de mortalité massive de Salamandre tachetée dans les Pays-Bas. Ce champignon est très pathogène pour les espèces de Tritons et Salamandres de France, alors que les Grenouilles et Crapauds testés sont résistants.
    Face à ce constat, il est urgent de mettre en place une surveillance accrue sur les populations de Salamandres et Tritons de France.


    En cas d’observation d’animaux morts ou malades : déclarer l’observation le plus rapidement possible sur le site : www.alerte-amphibien.fr ou par téléphone au 06 51 17 62 43.
    Les informations sur ce programme de surveillance « Batrachochytrium salamandrivorans » sont disponibles sur lesite : www.alerte-amphibien.fr

  • Opération « refuges pour les chauves-souris », et si vous préserviez les chauves-souris chez vous ?

    La région Poitou-Charentes accueille 26 espèces Espèce Groupe d’individus qui ont la possibilité de se reproduire entre eux dans la nature et dont la descendance est fertile. de Chauves-souris sur 34 connues en France. Parmi ces espèces, la région porte une responsabilité particulière quant à la conservation de plusieurs d’entre elles à l’échelle nationale.
    Le réseau de sites préservés « refuges pour les chauves-souris » a vu le jour en 2013 en Poitou-Charentes. Il a pour objectif l’amélioration des connaissances et la préservation sur les chauves-souris qui fréquentent les greniers, caves ou encore granges.
    Le « Refuge pour les chauves-souris » consiste en une convention signée entre le propriétaire (privé ou collectivité), la structure nationale référente : la SFEPM (Société Française pour l’Étude et la Protection des Mammifères Mammifère Classe de vertébrés supérieurs homéothermes ("à température constante"), portant des mamelles. ) et l’association de protection de la nature de votre département. Ce label donne les moyens de protéger concrètement les chauves-souris. Le refuge peut être signalé grâce à un autocollant ou un petit panneau qui permettent d’afficher fièrement la démarche et le souhait de conserver ces petits mammifères volants. L’établissement d’un refuge pour les chauves-souris est gratuit et n’implique pas de dépenses pour le propriétaire.
    Pour plus d’informations, contactez :
    - En Deux-Sèvres : DSNE : 05 49 73 37 36, faune.dsne@laposte.net
    - En Vienne : Vienne Nature : 05 49 88 99 04, vienne.nature@wanadoo.fr
    - En Charente : Charente Nature : 05 45 91 89 70, charentenature@charente-nature.org
    - En Charente-Maritime : Nature Environnement 17 : 06 30 03 42 51, maxime.leuchtmann (at) nature-environnement17.org

  • Enquêtes : « Oiseaux des haies » et « Oiseaux et bâti »


    Le Groupe ornithologique des Deux-Sèvres vous invite à participer à deux enquêtes : « Oiseaux des haies » et « Oiseaux et bâti ».


    Oiseaux des haies


    Le Groupe Ornithologique des Deux-Sèvres s’intéresse aux bocages Bocage Paysage rural façonné par l’agriculture. Le bocage est constitué de champs ou de prairies entourés de haies, de talus et de murets de pierres. Ce milieu à un fort intérêt culturel, économique, paysager et écologique. , agro-écosystèmes remarquables pour l’accueil d’une biodiversité ordinaire et pourtant menacée, au travers d’un projet départemental « Oiseaux des haies ». Dans le cadre de ce programme, le GODS propose de réaliser un inventaire des oiseaux des haies afin de mettre en avant les capacités d’accueil de l’avifaune des différents types de haies.
    Il s’agit de réaliser des parcours le long de haies qui seront choisies par les participants. Les haies seront décrites (type de haie, largeur, hauteur, etc.) et toutes les espèces Espèce Groupe d’individus qui ont la possibilité de se reproduire entre eux dans la nature et dont la descendance est fertile. d’oiseaux observées dans et à proximité de la haie seront notées. Des passages seront réalisés à différentes dates : en hiver, pendant la reproduction, en automne.


    Pour de plus amples informations, consultez l’article Enquête : Oiseaux des haies


    Ou contactez :
    Clément Braud, clement@ornitho79.org, 06 72 40 15 81


    Oiseaux et bâti


    Le milieu bâti de nos hameaux, de nos villes et de nos villages, accueille une biodiversité étonnante lorsque l’on prend le temps de l’observer. Les nombreuses espèces d’oiseaux utilisant le milieu bâti, de l’hirondelle aux moineaux en passant par la Chevêche, sont reconnues sensibles et parfois en déclin à l’échelle nationale. Il est important de faire un état des lieux de ces populations qui partage notre quotidien, pour mieux connaître leur évolution et leur répartition pour orienter des actions de conservation.
    Ainsi, le GODS invite toute personne (amoureux de la nature, naturalistes amateurs et experts) à participer à l’enquête « Oiseaux et bâti ».
    Il s’agit de réaliser un parcours en ville, village ou hameau, ou encore dans une rue du choix du participant à différentes périodes de l’année : en hiver, pendant la reproduction, en relevant les indices de nidification Site de nidification Site où un oiseau va pouvoir construire son nid. (ex : nid d’hirondelle, cavité occupée par une huppe ou un moineau).


    Pour de plus amples informations, consultez l’article Enquête : Oiseaux et bâti


    Ou contactez :
    Christophe Lartigau, christophe@ornitho79.org ou 06 37 48 98 92

précédent Zoom 1 sur 9 suivant

Glossaire | Mentions Légales | Conditions d’utilisations